Ce que je n’ai pas eu et ce que je n’aurai pas…

Ressasser de vieilles histoires, ça vous dit quelque chose? Connaissez-vous quelqu’un, ou même j’aurais envie de dire, connaissez-vous plusieurs personnes dans votre entourage qui répètent sans cesse les mêmes histoires?

-La malchance qu’ils ont eue à cause de telle ou telle personne ;
-la chance qu’ils ont manquée de monter en grade;
-l’injustice dont ils ont été victime;
-etc.

Tout le monde à sa propre défaite. Sa propre raison de ne pas pouvoir réussir. Avez-vous déjà écouté votre propre discours?
Connaissez-vous vos propres excuses?
Vous en avez certainement. Nous les utilisons inconsciemment.
L’exercice consiste ici à nous rendre conscient de nos propres excuses.

Qu’est-ce que vous auriez aimé faire que vous n’avez pas fait?
Pourquoi vous ne l’avez pas fait?

Manque de temps? Manque d’argent? Pas possible avec ma vie actuelle.

Vraiment? Y croyez-vous pour vrai?
Si oui, votre vie est peine perdue, vous n’arriverai jamais à rien parce que : ajouter ici la (ou les) raison(s) que vous avez trouvées.
Est-ce bien vrai? Pour vous il ne sera jamais possible de réussir cela?

Pourtant nous naissons tous égaux. Par le même miracle et avec la même constitution. Chacun suit son parcours avec ses obstacles. Mais une fois ses obstacles surpassés, ne sommes-nous pas plus forts? Plus expérimentés? Ou en avons-nous fait un boulet au pied qui ralentit notre marche? Que s’est-il passé avec notre constitution? Est-ce qu’elle a tout-à-coup changé? Après un obstacle, est-ce que nous nous transformons en pierre ou en gélatine, dépendamment de ce que nous venons de vivre?
C’est drôle de voir que la même situation, vécue par deux personnes différentes, peux donner des récits tout-à-fait à l’opposés. Pourquoi une situation quelconque sera une bonne expérience pour une personne et que pour une autre elle sera une expérience épouvantable?

Est-ce que nous faisons le décompte de tout ce qui a bien été, ou si nous additionnons tout ce qui ne va pas bien?

Cela dépend de ce sur quoi nous portons notre attention. Si nous portons notre attention sur tout ce qui va mal, j’amplifie la mauvaise expérience. Si je porte mon attention sur tout ce qui a bien été, j’amplifie la bonne expérience.
En revanche, lorsque nous décidons dans quelle direction nous aimerions aller et qu’avant même de faire le premier pas nous reculons, nos expériences passées et nos blessures refont surface. Impossible d’avancer, nous regardons en arrière et il sera facile de se trouver une bonne raison de ne pas avancer. Essayer de marcher en regardant en arrière! Vous n’irai pas loin!

Mais si nous portons notre attention sur le moment présent, cela changera.

En ce moment même, au présent, rien ne peut nous empêcher de faire quoi que ce soit. Là, maintenant, tout est possible. Peu importe d’où nous venons, peu importe par où nous sommes passés et peu importe où nous voulons aller, c’est possible. Nous pouvons faire un premier pas vers la vie dont nous rêvons.

Devenez la personne que vous rêvez d’être et soyez un modèle pour les gens qui vous entourent. Guidez-les vers un monde meilleur.